Présentation de mon portefeuille boursier

Performance de mon portefeuille boursier

Faisant partie de mes promesses de mon blog, je vous présente mon portefeuille boursier avec les titres détenues en tant qu’actionnaire et les performances annuelles avec et sans dividendes réinvestis à partir de 2011 puis par la suite, un reporting mensuel sera réalisé au fil de l’avancement du blog. À titre personnel, ce n’était pas facile de le faire car cela m’a rappelé de mauvais souvenirs lors de mes débuts en Bourse. D’autre part, je vais jouer la carte de la franchise en exposant mes succès et surtout mes échecs dont je les assume complètement.

Composition de mon portefeuille d’investisseur de long terme au 31 mai 2015

 Titres Date de détention Pondération Performance Performance dividendes réinvestis
Industrie
Air Liquide 08/05/2012 3,85 % 21,1 % 48,94 %
Consommation discrétionnaire
Hermès International 31/08/2012 13,99 % 58,89 % 61,03 %
Groupe SEB 20/11/2011 10,58 % 51,16 % 58,97 %
Salvatore Ferragamo 31/03/2014 7,9 % 33,06 % 35,53 %
Consommation défensive
Nestlé 05/04/2012 4,62 % 50,36 % 57,99 %
Technologie
IBM 09/11/2012 10,12 % 10,68 % 13,72 %
Matières premières
Total 06/05/2010 11,45 % 18,26 % 39,37 %
Gazprom 02/10/2014 6,41 % -10,77 %
Agnico Eagle Mines 10/03/2015 4,8 % 13,4 %
Alamos Gold 28/01/2011 2,34 % -33,85 % -31,58 %
Barrick Gold 17/04/2013 5,66 % -36,43 % -34,84 %
Cameco 11/03/2011 2,68 % -32,72 % -28,92 %
Potash Corp 27/04/2012 5,64 % -3,11 % 1,37 %
Silver Wheaton 03/03/2014 6,83 % -3,29 % -2,34 %
LO World Gold Expertise 02/08/2011 3,12 % -43,77 %

Un portefeuille géographique

L’Europe et l’Amérique du Nord représentent respectivement 52,5 et 41 % du capital de mon portefeuille boursier avec une touche en Russie avec le producteur de gaz naturel, Gazprom. Certains diront qu’investir chez l’ennemi idéologique des États-Unis est très aventureux. À court terme, peut-être mais sur le long terme, la donne pourrait changer. Pour faire taire les sceptiques, Gazprom a largement les reins solides avec des capitaux propres excédant largement ses dettes financières puis a récemment signé un contrat de long terme avec la Chine.

Au niveau de la pondération, Hermès International, Total et Groupe Seb complètent le podium avec une mention spéciale pour le second malgré le krach du prix du pétrole. Enfin, mes regrets vont à l’encontre d’Air Liquide et de Nestlé en raison de leur faible pondération sur mon portefeuille boursier. Pour le premier, j’ai raté l’occasion de renforcer ma position lorsque le cours cotait en dessous du prix de revient. Quant au second, je n’ai pas osé à mettre plus d’actions supplémentaires alors que c’est une blue chips par excellence.

Un portefeuille trop focalisé sur les matières premières

Voulant apporter du dynamisme à mon portefeuille boursier avec les matières premières, j’ai pris finalement un effet boomerang, en particulier avec les minières aurifères. L’erreur de me focaliser spécifiquement sur ce secteur m’a coûté cher sur la performance de mon portefeuille, malgré mon travail d’investigation. Avec du recul, j’aurai dû m’exposer à bon compte.

Cependant, j’ai de fortes convictions sur ce secteur à long ou très long terme. D’une part, sans matières premières est égal à pas de croissance économique car elles sont nécessaires pour faire tourner les entreprises et les commerces, puis dans notre vie quotidienne. Pour illustrer cet argument, voici quelques exemples de bon sens : la potasse est très largement utilisée pour améliorer les rendements agricoles qui sont dépendants des conditions climatiques ou encore peut-on se passer du pétrole durant les prochaines années.

Performance peu réjouissante de mon portefeuille

De 2011 à 2014, la performance moyenne de mon portefeuille boursier est respectivement de -7,48 et -5,8 % sans et avec dividendes réinvestis. Il n’y a pas de quoi se réjouir mais je me porte bien car j’ai su trouver des solutions pour soigner mes moins-values en diversifiant mon patrimoine financier. Boursièrement parlant, les dividendes m’ont permis de générer des revenus passifs.

Découvrez de A à Z la performance du portefeuille Investir En Actions

Avec honnêteté, la vie d’un investisseur ou entrepreneur boursier est faite de montagnes russes. Cependant, ma persévérance et mon courage à faire le dos rond ont payé sur le long terme sur certaines valeurs. Enfin, l’année en cours est pour l’instant positive avec une performance d’environ 17,58 %.

Janvier 2015 Février 2015 Mars 2015 Avril 2015 Mai 2015
7,33 % 3,94 % 0,24 % 5,76 % -0,58 %

Pour vous rassurer, les gourous et les professionnels de la finance ont connu les mêmes déconvenues. Dans la blogosphère financière, je suis un des rares à mettre en avant mes contre-performances chiffrées. Enfin, pour savoir pourquoi j’ai acheté ses titres, rendez-vous aux prochains articles.

NB : J’inclurai via une page sur la barre de navigation le tableau de la composition de mon portefeuille boursier en récapitulant les performances inscrites sur cet article avec d’autres graphiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *